12 Thèses à propos de l’avenir de LAPP

GR Lapp 06 Zwoelf Thesen

Par Georg Stawowy et Patrick Olivan, LAPP

Il est difficile de faire des pronostics, surtout lorsqu'il s'agit d'un avenir lointain – Cette déclaration est attribuée à Niels Bohr mais aussi à Karl Valentin, Mark Twain, Winston Churchill – la liste est longue. Quelle que soit la personne à l’origine de cette déclaration, elle a raison. Mais c’est précisément l’une des tâches fondamentales de la direction des innovations : prévoir les évolutions possibles et surtout probables, en déduire des lignes directrices et définir des champs d’action.

Il est difficile de faire des pronostics pour toute une série de raisons. Il faut, d’une part, faire des hypothèses sur la probabilité d’évolution linéaire des tendances ou chemins actuels. D’autre part, il n’y a pas de tendance sans contre tendance qui la freine ou l’inverse. Par exemple, la tendance de la mobilité qui fait que nous nous déplaçons de plus en plus fréquemment dans les différents endroits du globe, va de pair avec la contre tendance du foyer pour laquelle nous aspirons de plus en plus à la tranquillité et à la sécurité. De même, la tendance de la numérisation qui nous pousse à passer notre vie sur Internet, va de pair avec la contre tendance de la vigilance  qui nous incite à nous défendre contre la technologisation croissante et à redonner priorité à la nature.

Chez LAPP, nous avons réfléchi à l‘avenir en utilisant la méthode de rétropolation. Nous avons fait un saut dans  le temps jusqu’en 2050 puis nous avons posé un regard rétrospectif sur notre avenir proche en 2030. Ceci offre un changement de perspective : on ne se contente pas de reproduire le passé dans l’avenir (extrapolation) mais l’on réfléchit à l’avenir de façon plus libre et radicale. Cette méthode a débuté par 12 études prospectives pour analyser l’organisation de l’année 2050. Nous avons pour cela commencé par extraire les mégatendances sous jacentes et les rassembler. Pour chaque tendance, nous avons échafaudé plusieurs scénarios et sélectionné le scénario le plus pertinent pour LAPP. Il en a résulté une série de scénarios pertinents pour l’année 2050. Il ne s’agit donc pas de prédire l’avenir avec précision mais de définir des repères qui permettent de planifier et de nous focaliser sur les innovations.

En partant de ce résultat, le conseil d’administration a examiné les enjeux pour LAPP d’ici 2030. C’est à ce stade que la rétropolation a véritablement eu lieu : À partir de scénarios en 2050, un regard rétrospectif a été porté et nous en avons déduit ce que cela impliquerait pour 2030. Le conseil d’administration a ensuite défini 12 thèses et tenté de les formuler le plus précisément possible pour LAPP. Les thèses complètes ne sont pas destinées au grand public mais vous en trouverez un bref aperçu ci-dessous.

Quelles sont les 12 thèses ?

1. La vente en ligne connaît une très forte croissance
Depuis quelques années déjà, les circuits de distribution numériques représentent une part importante du chiffre d‘affaires de LAPP et cette part va continuer à augmenter, que ce soit via les plateformes de l’entreprise telles que la boutique Web et l’EDI (Échange Informatisé de Données), et à l’avenir probablement via plateformes ouvertes. Il faut juste trouver le bon équilibre.

2. Les besoins des clients sont déterminés et transmis numériquement
Les nouvelles technologies numériques permettent de définir numériquement les besoins des clients et de les transformer en commande. La saisie manuelle est de moins en moins nécessaire. Les systèmes intelligents tels que le LAPP e-Kanban ou le Smart Cable Drum peuvent lancer une commande de façon autonome, ce qui permet aux acheteurs et aux vendeurs d’aborder d’autres enjeux à valeur ajoutée.

3. Pas de câble sans données
À l’avenir, chaque machine et chaque composant actif possèdera sa propre adresse IP. Ainsi, chaque composant sera mis en réseau, accessible et commandable. Nous en concluons qu’il n’existera plus aucun câble électrique à proprement dit, chaque câble transfèrera des données.

4. Les technologies sans fil constituent un élément central de nos solutions de connexion
Les technologies sans fil nous ouvrent une multitude de nouvelles possibilités, notamment dans le secteur des machines mobiles. En tant que fournisseur de solutions de connexion, LAPP se doit de proposer ce type de technologies.

5. La miniaturisation exige des solutions de connexion plus compactes et légères 
La miniaturisation de la capacité de calcul est inéluctable : les puces, capteurs et machines sont de plus en plus petits et de plus en plus performants. Et tout cela requiert des câbles, connecteurs et autres éléments de connexion plus petits.

6. La personnalisation requiert une grande souplesse en matière de livraison
Le client exige de plus en plus de pouvoir adapter le produit qu’il achète à ses besoins, notamment en termes d’emballage, de design, d’étiquetage, etc.).  Certains clients exigent un haut degré de personnalisation et d‘autres, de la rapidité. Ceci requiert une segmentation et une différenciation de la Supply Chain.

7. Réduction radicale des délais entre la commande et la livraison
Les cycles de production et la logistique sont de plus en plus flexibles et rapides. Ceci permet de réduire considérablement les délais de livraison.

8. Jusqu’à 80 % des processus métiers sont numérisés
La complexité étant accrue par l‘individualisation, il est nécessaire de gagner en efficacité pour absorber la hausse des coûts. Nous y parviendrons grâce à la numérisation, que ce soit par le biais de configurateurs en ligne ou d’interfaces automatiques de la commande à la production.

9. Modularisation des produits
Un autre levier permettant de réaliser une individualisation viable sur le plan économique est la modularisation. La structure modulaire des produits permet de réaliser des économies d’échelle, y compris pour de petits lots.

10. Pas de vente sans processus de recyclage clair
La durabilité et le recyclage sont des exigences fondamentales. Les décisions d’achat dépendent du caractère recyclable des produits achetés. En outre, la pénurie prévisible de certaines ressources vitales se révèle être une incitation supplémentaire au recyclage pour éviter de telles évolutions.

11. Les activités se concentrent principalement sur l‘Asie
La croissance de la population dans la région Asie-Pacifique ainsi que l’accroissement de la prospérité de la classe moyenne (« The next Billion ») va augmenter la puissance économique de l’Inde et de la Chine de manière disproportionnée. De plus, on s’attend à ce que l’espace économique de l’ASEAN rattrape rapidement son retard pour devenir une grande puissance économique. D’ici à 2050, l’Indonésie devrait figurer parmi les dix premières économies mondiales. Nous devons donc continuer à développer et à établir notre présence en Asie pour desservir ces marchés au mieux.

12. Transfert de compétences vers l‘IT
La numérisation redéfinit les compétences et aptitudes requises au sein de notre entreprise. La séparation entre l’activité commerciale et l’IT telle que nous la connaissions jusqu’à présent, n’est pas viable. Chaque individu au sein de l’entreprise devra se familiariser avec les outils et applications informatiques. La connaissance des options de numérisation et des processus ainsi que leur exécution, deviendra une compétence clé.  

Ces 12 thèses sont la combinaison d’un regard rétrospectif depuis l’année 2050 et de prédictions du présent pour mettre en évidence les actions requises au cours des prochaines années. Ces visions d’avenir permettent d’élaborer les futures stratégies sous forme de garde-fous idéologiques. Nous sommes ainsi sûrs de tenir compte de sujets d’avenir pertinents dans le développement stratégique.